Vous êtes ici:   Accueil > Notre magazine > Pleins feux sur notre Camp Bédouin...
 
Notre magazine
 
Pleins feux sur notre Camp Bédouin
Numéro 34 – avril 2012  

Ils voulaient sortir des sentiers battus. Ils voulaient du désert. Ils voulaient de la diversité. Ils voulaient de l'imprévu. Ils l'ont eu !

Une expédition 4x4 au départ du Camp Bédouin

Ils voulaient sortir des sentiers battus. Ils voulaient du désert. Ils voulaient de la diversité. Ils voulaient de l'imprévu. Ils l'ont eu !

Un Italien, une Moldave. En vadrouille dans le grand sud marocain en voiture de location. Font halte chez nous. Et le lendemain, nous voilà partis en Defender avec le pique-nique, et par mesure de sécurité (nous serons d'ailleurs bien inspirés...) avec tout l'attirail nécessaire pour effectuer un bivouac de fortune et s'alimenter si la situation l'exigeait.

L'idée d'un repérage les a séduits : l'objectif sera donc de rallier le canyon et les gueltas de Khaoui Nam en traversant une partie du désert en mouvement bordant la sebkha de Tah, par des chemins encore non explorés par nous.

On en bouffera du caillou et du sable... Pratiquement à l'azimut on parviendra aux gueltas en fin de journée au lieu d'y être à midi, mais sous des lumières uniques éclairant les cascades et les gorges de façon subtile. Photographes aguerris, ils en seront ravis. Et malgré le vent qui mettait à mal leur tente peu adaptée aux éléments sahariens, heureux de leur virée prolongée de façon inattendue.

Le lendemain, ils ne seront pas en reste avec la traversée d'une zone de dunes ocres de toute beauté, non prévue au programme.

C'est ça, Hors Circuit !

 

 

3 amis de fac réunis en voyage

Eric, Claire et Daniel sont venus au Maroc pour encourager l'un de leurs enfants participant au 4 L Trophy et tant qu'à faire pour visiter le Maroc par le biais de Hors Circuit. Au programme, après Marrakech où l'on ne s'attardera guère, nos Terrasses de l'Atlas bien entendu, les dunes de la Plage Blanche pour jauger l'aptitude de la gent féminine au bivouac, Amtoudi et ses agadirs, le canyon d'Igmir, la mosquée désaffectée de Tin Mal au Tizi n'Test et bien d'autres choses encore.

Première agence espagnole

Nous tenons à remercier l'agence espagnole Ruta Sahel pour leur confiance : Hors Circuit met enfin le pied en terre andalouse, avec à son actif un premier circuit dans le Sahara pour des nostalgiques de l'époque du Sahara Occidental espagnol.

La mayonnaise pourrait bien avoir pris : nous allons référencer chez eux une bonne dizaine de treks, au départ de notre base du Haut Atlas à Afensou et de notre Camp Bédouin dans le Sahara.

Quelques feed-back de nos clients en circuit

La famille Lacoeuilhe, partie en périple dans le Drâa et le Dadès, nous a écrit :
« Une semaine dans le sud Marocain en famille. Un séjour parfaitement organisé, très dépaysant. Très bon choix d'itinéraires, des hébergements diversifiés et agréables. Une expérience unique loin des circuits traditionnels qui sera renouvelée à n'en pas douter. Merci Luc et à bientôt pour de prochaines aventures. »

La famille Noach, à l'aventure dans l'Erg Chegaga, commente ainsi leur voyage :
« Nous voilà revenu sains et saufs (mais qui en doutait :p) de ce merveilleux périple au Maroc. Merci Luc pour cette parfaite organisation et ce choix de parcours qui nous a fait découvrir une fois de plus une autre facette du Maroc. Nous voilà rassasiés de paysages magnifiques pour plusieurs années maintenant !

Merci à Kamal pour son efficacité sans faille, son extrême gentillesse, sa conduite assurée, ses informations et sa cuisine succulente (nous gardons un souvenir ému du tajine aux citrons !). Vous avez permis à deux adolescentes et leurs parents de passer des vacances inoubliables et qui garderont pour toujours un fantastique souvenir du camping sauvage dans le désert (parce que nos dos l'ont déjà vite oublié ;)) ! En espérant revenir une prochaine fois vous voir pour un autre périple de ce genre, nous vous envoyons nos sincères amitiés. Sophie, Jacq, Mag et Sam. »

Extraits du livre d’or du Camp Bédouin

Nous avons eu cette année la première visite de plusieurs nouveaux raids.

Le Rallye Intercontinental (www.intercontinentalrally.com) est un voyage humanitaire « low cost » proposant plusieurs versions dont toutes transitent et la plus courte finit au Camp et regroupant de multiples nationalités (Tchèques, Espagnols, Français, Anglais, Portugais, Italiens, etc.). Les véhicules amenés en Afrique de l'Ouest sont vendus aux enchères pour financier différents projets locaux.

The Rainbow Run (http://therainbowrun.org.uk) parvient à amener jusqu'en Gambie des autobus et vieux Land Rover où ils sont offerts à des écoles.

Si l'aventure vous tente, contactez-les !

Voici aussi ce qu'écrivent quelques clients de passage :
13 mars. Fantastic stay ! Luc, you have done a great job here. Keep up the good work. Also the food is really really good, excellent in fact. Camel tajine : fabulous. You got to try it : it's so good ! Wewill be back hopefully. Loved it here. Merv + Sarah Colton, Ireland (www.moglander.com)

13 février. Votre Camp est un lieu de rêve et de calme. L'authenticité associée au confort en font un endroit bien agréable à signaler autour de nous. J'en parlerai sur mon site www.tanger-experience.com . Paul Brichet.

Au retour de Dakhla, une belle étape qui allie plaisir des yeux (un souci d'esthétique hélas rare au Maroc), des papilles (excellente cuisine) et douceur de vivre. Euh, juste la douche froide... mais il parait que c'est bon pour le corps ! Geneviève, de Lyon.

Retour à nouveau au Camp après une panne mécanique en haut d'une dune. Heureusement nous avions le téléphone de Luc qui nous a fait dépanner par un ami chamelier, Najim. Celui-ci, avec son ancêtre Land Rover nous a remorqué jusqu'au Camp où nous attendons la dépanneuse. En attendant, on déguste un délicieux tajine au gingembre !!! Voilà, c'est ça le désert... Paul et Geneviève.

24 janvier. Très contents de notre halte chez vous. Très bon accueil. Le dîner fut très bon et très sympathique. Dommage qu'on n'ait pas pu faire connaissance, Luc. Endroit magique, calme, que l'on aimerait trouver plus souvent. Bonne continuation et à l'an prochain. Evelyne et Georges Poirrier.

17 janvier. Très bon moment passé ici avec Luc et son épouse Hafida. Endroit splendide, accueil chaleureux et superbe table typique du coin. Bonne continuation. Bisous à Haicham. Beauvallet, Gauvain, Walter et Fleury.

11 janvier. FABULEUX ! De loin notre plus belle étape. Un paysage extraordinaire, une nourriture succulente et un calme apaisant ! Merci. Natacha et Kérim.

11 janvier. This has been our 3rd visit and we see great changes ahead. As Brit ex-pats living near Agadir (early retired), we fully expect to ‘be back'. We wish Luc, his family and the rest of the team our best wishes for the future. I also represent a group of othere x-pats and founded the ‘Lotus Eaters'. We meet most Wed's at the Littoral Hotel, Aourir at 1 pm for drinks and chats : everyone is welcome. We hope to return in the not-so-distant future and if I can persuade our chums, they will follow. Gordon and Phyllis.

 

Naturalisme et ornithologie au Camp Bédouin

Zone de passage pour oiseaux migrateurs et écosystème particulier en région désertique, notre Camp et ses environs ne manquent pas d'intérêt pour des naturalistes avertis comme il en passe régulièrement chez nous.

La meilleure période s'étend de septembre-octobre à avril, hors des mois les plus chauds de l'année.

On préférera :

  •  septembre-octobre pour assister aux impressionnantes migrations post-nuptiales,
  •  novembre à janvier pour l'observation des espèces hivernantes,
  •  la fin de l'hiver et le tout début du printemps pour les premières remontées de migrateurs et l'observation des nicheurs locaux,
  •  mars-avril pour les migrations prénuptiales de nombreuses espèces paléarctiques

Voici la liste (non encore exhaustive !) des animaux que nous avons pu dresser sur base des observations faites par ces amoureux de faune et sur base de nos recherches sur internet :

  •  mammifères de la région : dromadaire, chacal doré, fennec, lièvre, mangouste ichneumon, gerbille de Shaw
  •  amphibiens et reptiles : crapaud, tortue marine, tortue terrestre, tarente, caméléon, agame, scinque, lézard, scorpion Buthus, couleuvre de Montpellier, couleuvre de Moïla, couleuvre de Schokar, couleuvre fouisseuse à diadème, couleuvre-diadème du Maghreb, couleuvre-diadème de Clifford, cobra d'Afrique du Nord, vipère des sables, vipère à cornes des sables, vipère heurtante
  •  oiseaux sédentaires : chouette chevêche d'Athena, cochevis de Thékla, cochevis huppé, traqueur rieur, traquet du désert, sirli du désert, traquet à tête grise, pie-grièche méridionale, oedicnème criard, buse féroce
  •  oiseaux migrateurs : cigogne, gorgebleue à miroir, rouge gorge, rougequeue de Moussier, rougequeue noir, traquet pâtre, tarier pâtre, rousserolle effarvatte, fauvette mélanocéphale, fauvette à tête noire, fauvette orphée, fauvette passerinette, pouillot véloce, pouillot fitis, gobemouche noir, milan noir, martinet noir, guêpier d'Europe, hirondelle rustique, hirondelle de fenêtre, hirondelle de cheminée, hirondelle rousseline, bergeronnette grise, pipit rousseline, pipit à gorge rousse, pipit farlouse, petit gravelot, chevalier cul blanc, courvite isabelle, perdrix gambra, locustelle tachetée, bécassine des marais, tadorne de Belon, outarde d'Afrique

Il y a de quoi faire, non ?

Les Tarlé, de retour

Pour accroitre l'activité en notre maison d'hôtes à Afensou, pour assurer la nouvelle offre d'excursions au départ de Taroudant, pour maintenir le niveau de qualité au Camp Bédouin et développer l'offre de services dans le désert, nous avons recruté deux gabarits plus conséquents.

Bienvenue à Karim, originaire de France, de souche algérienne et en passe de se marier avec une marocaine d'Agadir. La trentaine bien affirmée, sa fluidité en français, son dynamisme, son sens des responsabilités le destinent à assumer la gestion de notre maison d'hôtes à Afensou. Les débuts sont prometteurs. Attendons de voir la suite !

Et bienvenue à Mohamed. Rifain d'origine, résidant à Laâyoune, Mohamed parle aussi français couramment et fait preuve tant de dynamisme que de responsabilité, comme Karim, la rigueur européenne en moins peut-être mais la couleur locale en plus. Attaché au Camp pour l'instant, nous envisageons son avenir tout ailleurs en fait... Ah, attendez ! L'on vient de m'appeler du Camp : Mohamed, sous l'emprise de l'alcool, a profité de mon absence pour semer la pagaille, menacer, violenter. Au terme de deux coups de téléphone, il se faisait embarquer par l'adjudant chef de la gendarmerie et remettre à sa place par une équipe de collaborateurs Hors Circuit envoyée en urgence et en renfort sur place. Et c'est là qu'on m'apprend seulement que le gars avait déjà fait trois fois de la prison... Au revoir, Mohamed.

La routine, quoi...

On parle de nous sur le site pour camping-caristes www.ccomaroc.com

CAMPING CAMP BEDOUIN

Situé 3 km après la bretelle d'entrée dans le village de Douara
sur la N 1 ,puis Piste fléchée vers le camping sur 4,5 km.

Caractéristiques: N 27°26'42-W 13°01'38.
Camping repris par Hadifa et Luc depuis 2011.
Camping dans le désert,près d'un lac salé.
Location de Kaimas aménagées.
Une trentaine d'emplacements stabilisés.
Pas d'électricité pour les frigos ,P S et éoliennes.
Eau du puits légèrement salée.
Deux groupes sanitaires comprenant au total:
3 douches chaudes et 4 toilettes.
Deux éviers pour la vaisselle et le petit linge.
Pas de Vide cassettes et eaux grises.
Restauration sous tentes ou aux campings car.
Les spécialités culinaires de Hafida devraient vous plaire.

Région administrative:
Dépend de la région administrative de Layoune-Boujdour
province de Layoune.

Situation et alentours:
Le site est plutôt une étape pour les DPM et pour nous
camping caristes une étape possible (voir recommandée),
lors de la remontée de Darkla.
Du camping, la vue est superbe sur la sebkha Oum Dbaâ et le mont Gara. Sur votre droite, allez jeter un œil à la cascade, qui peut se transformer en torrent lorsqu'il pleut. Possibilité d'organisation d'expéditions dans les environs avec 4X4 et guide sahraoui, notamment pour franchir le cordon de dunes, rejoindre l'Océan et quelques épaves de bateau. Bonne adresse pour les amoureux d'authenticité et de calme.
Les canyons de Khawi Nam, de la lagune de Naïla, des gravures rupestres de la Seguiet El Hamra. Il y a largement de quoi faire pendant deux semaines !
Observations: Plusieurs activités vous sont proposées, dromadaire, circuits 4x4.
Un petit château d'eau devrait être construit prochainement.

Le blog de la famille Salomon

Bonjour, Luc

Je viens de terminer ma page Web consacré à notre voyage au Maroc : http://salomon.laurent.perso.neuf.fr/Maroc/maroc.html
avec des photos et des commentaires. J'espère que ce ne sera pas trop long à charger à Afensou.

Après un mois, nous en avons toujours un excellent souvenir. Kamal a été un guide très agréable et nous a donné à comprendre bien plus de la culture et de l'identité marocaine que ce que nous en attendions.
Nous avons pu marcher tous les jours, ce qui était notre souhait initial. Les hébergements étaient tous parfaits pour nous.
Notre lieu préféré à tous a été le canyon d'Amtoudi, mais chaque jour a apporté ses belles surprises et ses découvertes, humaines, paysagères, culturelles, géologiques, et bien sûr culinaires.

En tout cas merci infiniment à toi pour l'organisation de cette merveilleuse semaine.

Nos amitiés à Kamal, Hicham, Hafida et Abdullah.

A une autre fois peut-être, Inch Allah!

Anne, Laurent, Louis et Paul SALOMON
8, rue Saint Laurent
21270 TALMAY
laurent-salomon@9online.fr
http://salomon.laurent.perso.neuf.fr/

Silence, on tourne !

Le Camp Bédouin et ses environs ont été choisis par une société marocaine de production pour le tournage d'un film d'amour, en trois langues (arabe, français, espagnol).

Pendant plusieurs jours, l'endroit a vibré d'hyperactivité, avec son lot d'évènements inédits. L'armée, appelée à assurer la sécurité du groupe, a eu fort à faire pour désembourber un camion de la production qui s'était imprudemment aventuré dans le fond de la dépression. Une pluie soudaine inondera le bivouac nomade reconstitué pour le film, causant un sérieux retard. Certains véhicules s'égareront même dans les dunes.La préoccupation majeure du metteur en scène restant toujours de conserver l'intégrité des lieux (pas de traces dans les dunes, de sillons dans la sebkha, de déchets au pied de la cascade, etc.).

Nos 4x4 ont assuré le transport du matériel sensible et notre camping a servi de cadre à différentes scènes, ainsi que de lieu de stockage pour les costumes.

Des groupes qui se suivent … et ne se ressemblent pas !

Le bouche-à-oreille et le référencement de notre site internet font effet : alors que le marasme dans le secteur touristique se poursuit au Maroc, notre Camp Bédouin enregistre la venue d'un bon nombre de groupes et d'agences de voyage :
Orpist, les Matins du Monde, le Paradis Nomade, Globatlas, Sahel Ruta, le Club Alpin français de Rabat, le Club Hummer de France, etc.

Ici on randonne de façon musclée, là on arpente les pistes environnantes pied au plancher. Mais tous ont en commun d'apprécier notre restauration au milieu du désert...

Morad, l’ami des bêtes !

Quelle aventure en soi l'achat de ce dromadaire ! Déjà rien que trouver un mâle de l'âge voulu (environ 4 ans). Ensuite de négocier son achat. D'organiser ton transport jusqu'au Camp. De dénicher un éleveur capable de le dresser à la monte. Puis d'acheminer des quantités impressionnantes de céréales pour le nourrir. De lui construire un enclos suffisamment costaud. Enfin, d'apprendre à le monter en surmontant nos premières appréhensions.

Léon (c'est son nom) amuse la galerie, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais malgré le temps passé à pioncer, ce n'est certainement pas une bestiole de tout repos ! Souvenez-vous de sa fuite dans les dunes le trimestre précédent. Et là, c'est Morad qui en a plein le dos : sans selle, avec une simple couverture pour protéger du frottement, mon beau-frère souffre des côtes tant la monte est inconfortable. Ne voilà-t-il pas qu'à présent l'animal refuse de se lever. Son ventre parait ballonné. Serait-il malade ? Ses jours sont-ils en danger ? Notre éleveur voisin a été rappelé à la rescousse. En transhumance à l'autre bout du désert, parviendra-t-il à temps et à identifier le mal ?

Le verdict du voisin est que la bête a été trop nourrie, d'une quantité d'orge excessive. Dans la documentation de Luc et Martine, les précédents propriétaires du camping, je ne trouve que des infections générant des amaigrissements. Comme trop souvent, l'équipe en place m'a tenu informé de la dégradation de l'animal avec
plus d'un jour de retard ; aujourd'hui c'est dimanche et évidemment pas moyen de dégoter un vétérinaire à Laâyoune malgré les efforts déployés en dernière minute; le Service de Santé est également fermé.

Léon refuse de s'abreuver et gît piteusement dans l'enclos. Je crains qu'il ne passe pas la nuit.

Le voisin, cet empaffé (je dis ça parce qu'il s'en est mis plein les poches pour l'éduquer pendant les trois derniers mois), nous fait remarquer avec dédain qu'un Sahraoui, lui, n'attendrait pas plus longtemps et tuerait le mammifère pour récupérer et vendre la viande, de quoi récupérer la moitié de la valeur de l'animal. Voilà encore un fumeux conseil ! Ouais, c'est ça, sans rien connaître de la nature de la maladie, allons écouler de la viande pourrie sur le marché ! Avec un peu de malchance, qui sait, elle nous reviendra au Camp, mais sous forme de gigot...

Lundi matin, à l'aurore, Léon était crevé.

Tant d'argent mais aussi d'énergie dépensée pour tenter de générer dans cette région un peu d'activité touristique sympa... en vain !

Le cycle de la vie…

Fort heureusement, un malheur cède vite la place à un bonheur. Brunette a mis bas, de même que Maguette qui nous gratifiera d'une double portée. La production de fromage va pouvoir être relancée !