Vous êtes ici:   Accueil > Notre magazine > Pas de répit en été !...
 
Notre magazine
 
Pas de répit en été !
Numéro 28 – sept 2010  

Non, pas de répit cet été... Primo, bébé s'est mis à marcher à treize mois. Quand je dis marcher, ça n'a pas duré longtemps ! Rapidement, grâce à ses gros jambonneaux, il a entrepris de foncer partout et même de grimper tous les escaliers d'affilée. A peine le dos tourné, et le voilà filer jusqu'au bord d'un haut muret ou se retourner en haut des marches. Que de sueurs froides à chaque fois !

Pas de répit en été !

Deuxièmement, le ramadan tombant en plein mois d'août et en plein cagnard, l'effectif Hors Circuit en a été réduit à sa plus simple expression. Ce qui a rendu difficile de combiner à la fois la surveillance de bébé et la gestion des séjours de la clientèle.

Ensuite, les séjours, circuits et excursions se sont suivis à la queue-leu-leu, ce dont nous n'allons pas nous plaindre certainement, mais ne laissant donc que fort peu de place au repos...

Enfin, le thermomètre titillait bien souvent les 55°C au soleil en cette fin de mois d'août, rendant toute activité assommante et les nuits courtes et éprouvantes.

A force d'en procurer aux autres, on se met tout doucement à rêver nous-mêmes de vacances !

Le choix de l’équipement de bivouac

Depuis quelques mois, nous remettons à nos clients ayant réservé un circuit 4x4, un trek ou un séjour aux Terrasses de l'Atlas un fichier d'informations leur permettant de nous communiquer tout besoin spécifique quant à l'équipement de bivouac, au confort des installations, au type de nourriture, au choix des boissons, etc. Cela permet à la fois à Hors Circuit d'expliquer le standard de base qui est prévu au niveau de ses prestations, au client de donner la possibilité de choisir mieux ou autre chose que ce standard et pour notre organisation de prévoir juste ce qu'il convient au niveau logistique. La parole vous est donnée : profitez-en !

Un coin WC pour les bivouacs

Pour ceux que le bivouac sauvage rebute précisément à cause de ce manque de confort sanitaire, Hors Circuit a investi dans un « coin WC » portatif. Celui-ci comprend une tente abri où l'on peut se tenir debout, un WC chimique portatif avec lunette et réserve d'eau, du produit et une brosse.

Cet ensemble se loue lors de la réservation du circuit, en supplément et selon les disponibilités. Il peut requérir de procéder à un arbitrage avec le reste du matériel destiné à votre confort, comme les tables, fauteuils, coussins, etc. du fait évidemment que l'espace de transport à bord de nos 4x4 reste limité.

Quels que soient vos besoins, si j'ose dire, nous tentons toujours d'y répondre au mieux !

De nouvelles activités ludiques

Que ce soit en notre maison berbère, en bivouac sauvage dans la montagne ou en circuit dans le sud, de nouveaux équipements sont à disposition désormais pour étoffer la palette d'activités ludiques et divertir petits et grands : tir à l'arbalète, tir à la sarbacane, tir au lance-pierre, tir au lance-billes. Des jeux à manier avec précaution et sous surveillance, cela va sans dire.

Gérald au Sahara Occidental

Voici une famille qui n'a pas peur de l'inconfort ni de l'aventure ! Brigitte et la famille Breuil ont décidé de voir une région du Maroc qu'ils ne connaissaient pas encore et de pousser vers le grand sud. Qui plus est de tenter en pleine saison estivale un circuit totalement hors des sentiers battus dans l'ancien Sahara espagnol. Amateurs de pêche et fanas de désert, notre circuit « Merveilles du Sahara Occidental » leur allait comme un gant.

Situé en bordure de côte atlantique, le circuit n'a finalement pas été marqué par la chaleur du tout. Un ciel souvent nuageux, ponctué d'éclaircies ensoleillées, a permis de réaliser des bivouacs sauvages en milieu désertique en toute sérénité. Seule l'apparition du vent a pu de temps à autre faire grincer les dents, sans que cela n'ébranle le flegme olympien de nos nouveaux amis !

Gérald, le fils, en rêvait depuis un bon bout de temps : un maximum d'immersion dans la nature, des troupeaux de dromadaires à gogo, des paysages grandioses et inattendus, une multitude de passages dunaires...

Voici quelques photos souvenirs :

Noël 2010

Nous vous attendons ! Pourquoi ne pas venir passer avec nous votre réveillon de Noël cette année ?

A notre altitude, il ne gèle ni ne neige guère... et vous avez de fortes chances de profiter de notre microclimat ensoleillé et de la limpidité du ciel tout en profitant fort probablement de l'enneigement des cimes qui nous dominent.

Toutes nos chambres disposent d'un toit cimenté des plus étanches, d'un chauffage électrique, de couettes chaudes et la plupart d'un âtre.

Dans une ambiance familiale et on ne peut plus exotique, voilà une façon originale de se couper de la routine et de s'évader en famille ou entre amis quelques jours.

Jetez donc un œil sur les disponibilités de billets d'avion à cette période-là !

Nouvelle autoroute Marrakech – Agadir / Taroudant

Alors que de nouvelles liaisons par avion avec Agadir ont été récemment inaugurées par Ryanair, la finalisation de l'autoroute Marrakech - Agadir rend à la fois notre maison d'hôtes et nos circuits encore plus accessibles pour ceux qui atterrissent à Marrakech. Ce ne sont plus que trois heures nécessaires pour gagner Taroudant depuis la ville impériale, qui plus est en toute sécurité, en empruntant les nombreux ouvrages d'art de ce tronçon qui franchit la partie occidentale du Haut Atlas.

Les vacances de Vincent et Flo

Vincent et Flo ont décidé de passer leurs vacances sacrées cette année à Afensou. Une dizaine de jours à se reposer beaucoup, à se balader un peu, à vivre à un autre rythme. Bravo ! ils ont su laisser leur hyperactivité au vestiaire dans leur maison de banlieue parisienne !

Notre nouvelle chambre Aoulime

Ouvrant ses multiples fenêtres à la fois sur les cimes du Jebel Aoulime et la verdoiement des rives de l'oued en contrebas, notre nouvelle chambre Aoulime, aux dimensions généreuses, offre un coin lit surélevé avec air conditionné, un coin salon avec âtre et une salle de bain complète, le tout en utilisant au maximum les matériaux locaux de la montagne.

Nouvel an 2010

Comme les années précédentes, différentes formules de réveillon de Nouvel An vous sont proposées. Certaines sont explicitées sur notre site internet. Mais comme toujours, 99% de nos circuits sont organisés sur mesure, selon vos dates et critères spécifiques.

C'est naturellement la bonne époque pour faire une virée dans le désert. En partenariat avec notre amie Christelle, nous organisons un circuit dans le désert de l'Erg Chebbi à Merzouga, avec bivouac nomade en petit groupe dans les dunes le soir du réveillon.

Parallèlement, nous proposons toujours des réveillons en totale immersion dans le désert, à l'aide de notre logistique Hors Circuit. Loin des hordes, loin des campements organisés et à la sauce Hors Circuit ! Il suffit de nous donner vos dates et vos desiderata pour qu'on vous concocte un circuit ad hoc.

Afensou a toujours été à la fête chaque année : venez donc passer avec nous ce réveillon à la montagne, dans un air vivifiant et façon originale chez les Berbères. L'an dernier, début janvier, nous nous sommes même baignés à la source en bas de notre maison !

Y a plus qu'à, comme on dit !

Le circuit de la famille Decourcerelles

Eric et Nicole ont choisi un combiné Plage Blanche / Anti-Atlas / Afensou pour divertir leurs deux garçons.

Pendant que maman mettait la main à la pâte, que papa s'en mettait plein les oreilles de rythme berbère, mon fils Jordan et mon jeune beau-frère occupaient les jeunes à de multiples jeux.

On cherche des poux à notre fils !

Haicham a choppé des poux Allah sait où ! Le pauvre, ça le gratouille partout et le rend fou. C'est finalement une cliente européenne qui nous transmettra un remède qui pourrait paraître berbère et qui s'est avéré on ne peut plus efficace : teindre les cheveux du bébé au henné !

Nous voilà beaux avec un enfant roux...

Les flics, eux, continueront-ils à chercher des poux également ?

Le nouveau texte est passé : les forces de police voient leur rémunération significativement augmentée. L'objectif royal ? Combattre la corruption.

S'il est vrai que l'on peut constater dans la presse locale que la corruption devient de moins en moins un sujet tabou, ce qui est une excellente chose, il n'en reste pas moins qu'il y a vraiment de quoi s'arracher les cheveux quand l'on planche sur les moyens de la combattre !

L'abus de pouvoir qui découle quasi systématiquement de la détention d'un poste dans la fonction publique donnant une quelconque suprématie ou autorité à son titulaire entraine depuis la nuit de temps une corruption, notamment de nature pécuniaire.

Personnellement, je demande à voir, mais reste sceptique sur l'influence qu'aura une augmentation des salaires sur la baisse des bakchichs. Pourquoi un policier laisserait-il passer cette manne, d'autant que le Marocain de base est habitué à graisser la patte ?

Il faut aussi ne pas oublier que les autorités ont instauré un régime de contrôle omniprésent dans les endroits publics : on trouve un policier à chaque carrefour, un gendarme après la plupart des panneaux de limite de vitesse. Les contrôles sur un trajet moyen de 250 kms n'en finissent plus. On vous verbalise pour un oui ou pour un non. Alors peut-on m'expliquer comment le chauffeur lambda, qui gagne maximum dix euros par jour va pouvoir s'acquitter quotidiennement de deux à trois procès-verbaux de minimum dix euros (l'infraction de vitesse coûtant par exemple 40 €) ??? La diminution de la corruption me parait impossible par le simple fait que le contrevenant de base n'a aucun moyen de payer des amendes en bonne et due forme !

La famille Bouchet : tout bivouac à la Plage Blanche !

Forts de la légion étrangère, longues plages de sable blanchi par les coquillages, arches naturelles de Legzira, nos amis Bouchet se sentaient bien plus en phase avec la nature en camping sauvage. Je ne vais pas leur donner tort !

Laura (Canada) et Audrey (France) : premier voyage au Maroc

« Bonjour Luc,
Comme promis je t'envoie un petit mail. Nous avons trouvé chez toi à Afensou le dépaysement que nous recherchions, vécu des moments particulièrement mémorables (comme le taxi en commun pour Agadir, serrées à deux sur le siège passager avant) et bien profité de la piscine du Palais Oumensour à Taroudant. Nous sommes en tout cas très reconnaissantes envers toi de nous avoir mis en contact avec Mohammed qui s'est révélé un guide indispensable. Gros bisou à toute ta petite famille et félicite encore une fois Hafida pour sa cuisine car c'est la meilleure que l'on ai eue durant toute cette semaine ! Merci et à une prochaine fois peut-être ?
Audrey et Laura »

14 seniors en excursion à la journée à Afensou, depuis Agadir

« Bonjour Luc,
C'était parfait ! Malheureusement, l'après-midi, nous n'étions que quatre à pouvoir parcourir l'oued à pied. Nous avons tous 60 ans, mais pas tous au même niveau de forme !!! L'accueil de toute la famille était vraiment sympathique et nous avons fait connaissance avec votre fils. Votre épouse est charmante et vos guides très sympathiques. Grâce à eux, j'ai même eu l'occasion de labourer un (petit) bout de champ avec un mulet et un araire. Meilleures salutations à tout le monde et merci pour l'accueil. Dès que j'en aurai le temps, je vous enverrai quelques photos.
Bernard »

Dom et Cath : désert à gogo !

Pour fêter leur anniversaire de mariage, nos amis Cath et Dom ont décidé de partir à l'aventure et en bivouac dans le désert, en cherchant à parcourir des zones non fréquentées par le tourisme de masse, voire par le tourisme tout court !

Partis de la fabuleuse oasis des monts M'Douar, nous avons délaissé la piste menant au Lac Iriki et à l'Erg Chegaga pour explorer des pistes nouvelles plein sud, juste à la frontière avec l'Algérie.

Les pluies abondantes de cette année ont tellement raviné les vallées que la moyenne horaire est tombée sous les 15 km/heure ! Certains passages suspects requéraient aussi un repérage à pied. Enfin, le sable mou dans les oueds a nécessité de dégonfler fortement les pneus du 4x4 sous peine de surchauffe.

Si la chaleur ne nous a pas incommodés plus que cela, le thermomètre titillait régulièrement la barre des quarante degrés et en définitive, nos plus grandes joies ont été partagées aux puits, souvent sous le regard indifférent de dromadaires.

Avant le dur retour à la civilisation, nous avons marqué une pause au Bivouac Nomade Akka Naït Sidi, un campement touristique étonnant logé dans la gorge d'un oued près de Tissint. Une nouvelle adresse Hors Circuit, à n'en pas douter !