Vous êtes ici:   Accueil > Notre magazine > Nouvelles du Grand Sud ...
 
Notre magazine
 
Nouvelles du Grand Sud
Numéro 8 – 31 mai 2007   

Voici votre huitième numéro de cette newsletter. Comme la liste de distribution s'allonge de plus en plus, il n'est pas inutile de rappeler la vocation multiple de ce modeste magazine : - faire connaître Hors Circuit au plus grand nombre, par le bouche à oreille - vous tenir au courant du vécu de nos participants et des nouveaux développements dans nos activités - vous faire découvrir, par bribes, un autre Maroc, celui qu'on adore...

 

Merveilles du Sahara Occidental

Tel est le nom de notre nouveau circuit découverte en 4x4 dans le désert marocain !

En effet, au-delà de notre offre classique de circuits dans la zone saharienne de l'Erg Chegaga (à l'ouest de Mhamid et de la célèbre Vallée du Drâa), nous proposons désormais une aventure tout à fait hors des sentiers battus dans le méconnu Sahara Occidental.

Nous en revenons... mais n'en revenons toujours pas ! Absolument différent des autres régions du Maroc, ce territoire fort désertique recèle quelques bijoux des plus inattendus. Tout d'abord de petits ergs à profusion où il fait presque bon se perdre et s'ensabler... Puis des plateaux jalonnés de barkhanes, qui sont des dunes isolées façonnées en forme de croissant et mobiles sous l'action du vent, parmi lesquelles on va croiser tantôt un troupeau de dromadaires tantôt des khaïmas éparses qui abritent des familles de bédouins nomades vivant sous la toile, encore le plus souvent comme il y a plusieurs siècles.

La force éolienne est telle que les dunes peuvent bouger de plusieurs dizaines de mètres en quelques mois à peine et effacer ainsi toute trace des rares pistes principales existantes, causant un vrai casse-tête d'orientation et de franchissement pour le pilote !

Le Sahara Occidental, c'est aussi une multitude d'immenses sebkhas inattendues qui surgissent au dernier moment devant les roues du 4x4. Il s'agit de grandes et profondes dépressions, dont le fond se situe souvent bien en dessous du niveau de la mer.

L'érosion fantastique des falaises marneuses, les cordons de dunes majestueux qui lèchent les rebords, les géantes (et traîtresses) croûtes de sel qui tapissent leur fond composent des paysages fabuleux. Panoramas à couper le souffle et silences assourdissants garantis !

Ailleurs, ce sont de surprenantes gorges longuement creusées par des oueds qui rappellent inévitablement des sites comme le Grand Canyon des Etats-Unis, sauf qu'ici les visiteurs se font bien rares, on s'en doute au vu du parcours à franchir... Elles valent à elles seules le déplacement !

Le Sahara Occidental, c'est encore la côte atlantique sauvage, tout aussi inattendue avec ses longues plages et ses falaises abruptes. Où l'on pratique encore le ramassage des algues à la main. Où de nombreux chalutiers rouillés et moribonds se dressent tout à coup dans le sable faute d'avoir pu éviter les hauts fonds. Où d'audacieux pêcheurs déroulent chaque jour leurs échelles de corde bancales le long de la corniche pour ramener de délicieuses courbines ou quelque crustacé. Où le désert pousse ses ergs jusqu'en bordure d'océan.

Merveilles du Sahara Occidental…

Ce circuit, d'une dizaine de jours, peut être appréhendé de deux façons différentes : soit assez confortablement en se servant des rares hébergements comme base de départ pour des excursions à la journée les plus diversifiées, soit de façon aventureuse en acceptant des bivouacs particulièrement sauvages et une immersion totale dans une nature souvent austère mais ô combien gratifiante... (pour cette seconde formule, une aptitude au voyage en conditions sommaires est absolument requise !)

Victime de saharite !

Dans le Sahara Occidental, la nature, plus que partout ailleurs, est la reine absolue ! L'action combinée du soleil, du vent, du sable, du sel, de l'eau n'érode pas seulement les reliefs. Elle ne sape pas uniquement les habitations arrachées par l'homme au désert. Elle peut laminer le moral du voyageur...

Je me surprenais moi-même de mes coups de gueule envers mes assistants : les moindres manques et failles dans l'organisation entraînaient rapidement des réflexions voire des remontrances agressives. D'après mes lectures éclairées (Guides Gandini), je souffrirais de « saharite », cette tendance à s'empoigner avec son prochain dont peut être victime celui qui circule dans le désert après quelques jours d'un parcours difficile. « Le climat dur, la chaleur parfois accablante, la fatigue éprouvante de la conduite, l'abrutissement de certains jours de grand vent, la tension nerveuse qu'apportent de longues étapes dans des conditions de franchissement ou de progression délicates, des crevaisons répétées, une banale erreur de navigation, une suite d'ensablements facilitent, voire suscitent une très grande irritabilité. »
Le désert enseigne et requiert une grande maîtrise de soi...

La bande à Sandrine…

Ils sont huit quadragénaires (en moyenne), quatre couples, un groupe soudé (et il l'était toujours à la fin du séjour !!!).

Venus découvrir Taroudant mais surtout s'immerger dans notre univers berbère à Afensou pour déconnecter et « voir autre chose ».

L'affaire n'était pas gagnée d'avance, puisque deux ou trois d'entre eux ne voulaient pas entendre parler de Maroc ni de Marocains. Ce qui peut fort bien se comprendre quand on pense aux exemples maghrébins présents dans nos cités profondes ou aux séjours bon marché de piètre qualité expérimentés dans les grandes villes marocaines.

Hors Circuit semble encore avoir séduit : si on n'a pas converti nos récalcitrants à l'Islam, force est de constater qu'on les a réconciliés avec le vrai Maroc, le Maroc profond. On parle même de revenir, dans le désert cette fois. Avec une note globale de 9/10, notre séjour en a surpris visiblement plus d'un. Le mieux est d'aller jeter un coup d'œil à leur commentaire dans notre livre d'or sur le site internet.

Comment résumer leur vécu ? Faut-il parler du courage de Patrick prêt à se lancer dans l'eau glacée d'une gorge ? du déhanché de Cathy au son de notre duo musical berbère ? de l'escalade de Marie-CLaire sur une échelle branlante pour pouvoir déguster un délicieux tajine de chèvre sur le toit d'une terrasse typique ? des soudaines fatigues de Pascal en fin de journée alors que tout le groupe devisait autour de l'âtre ?

J'ai pourtant tout essayé : de les noyer dans les vasques profondes de l'oued, de les faire chuter dans des passages aériens en chemin vers des cascades, de les faire glisser en leur faisant franchir un torrent à la manière de Koh-Lantah, de les dégoûter en leur imposant de manger tajines et couscous avec les mains exclusivement, de les asphyxier en les invitant à prolonger leur séance de hammam. Rien n'y a fait. Ils ont aimé !

Trêve de plaisanterie : merci à eux pour leur participation et leur bonne humeur.

Nos premiers hôtes

Voilà qui est autrement encourageant. Deux amies, propriétaires de nouvelles maisons d'hôtes à Taroudant (d'ailleurs, si vous cherchez à vous loger agréablement à Taroudant, je vous refilerai leurs coordonnées avec plaisir), nous ont confié la responsabilité d'organiser pour leurs clients, l'une, une excursion à la journée dans l'Atlas voisin à Afensou, l'autre, un circuit de deux jours jusque la Plage Blanche.

Notre fidèle lieutenant Saïd, qui, en mon absence, en avait seul la charge, s'en est plutôt bien tiré et a dû puiser dans ses énormes ressources de débrouillardise pour résoudre les quelques problèmes qui ne manquent pas de se produire quand on organise quelque chose au Maroc ! On retiendra surtout la façon dont il a sorti son groupe d'affaire lorsqu'au petit matin, dans le désert, le 4x4 ne démarrait plus : batterie morte ! En très peu temps, il a pris toutes les bonnes décisions nécessaires : a fait intervenir un gendarme situé à plusieurs centaines de kilomètres de là pour contribuer au dépannage, s'est débarrassé d'un escroc voulant profiter de la situation, a convaincu un responsable d'antenne de prêter sa batterie, ... Bref, deux heures à peine plus tard, le véhicule reprenait la piste.

Deux premières expériences qui vont nous permettre de mettre au point certains détails d'organisation lorsque je ne puis superviser moi-même les opérations, avec je l'espère en ligne de mire, l'objectif de pouvoir déléguer complètement la réalisation d'un circuit donné à mon équipe sans pour autant rogner sur la qualité et la fiabilité.

Si Rome ne s'est pas faite en un jour, Tromme non plus. CQFD.

www.hors-circuits-maroc.com

Notre site s'est quelque peu étoffé. On y trouve désormais différentes informations pratiques, comme la recherche de billets d'avion, les activités à Taroudant et l'art du marchandage.

Aux circuits à la carte ou sur mesure proposés vient maintenant s'ajouter une proposition de séjour à notre maison berbère dans le Haut Atlas. Que vous recherchiez le repos ou l'action, vous devriez trouver votre bonheur dans la palette des activités que nous vous y proposons... Le principe consiste à y réserver une semaine ou plus et à choisir à l'avance ou sur le moment même ce que vous avez envie de faire : nous nous
adaptons totalement à vous.

Une nouvelle rubrique permet également de louer tout simplement l'un de nos 4x4 avec chauffeur, pour sillonner le sud du Maroc comme vous l'entendez et en toute liberté.

Nous avons enfin mis à jour notre Livre d'Or, qui est désormais accessible directement depuis le navigateur sur la page d'accueil.

A bientôt,
Luc