Vous êtes ici:   Accueil > Notre magazine > Le Maroc qu’on aime… et l’autre !...
 
Notre magazine
 
Le Maroc qu’on aime… et l’autre !
Numéro 39 – septembre 2013  

Il aura fallu le temps, comme bien des choses par ici... Mais ça y est, on l'a cette nouvelle carte postale publicitaire pour notre Camp Bédouin. La voici en avant-première...

Le Maroc qu’on aime (lu dans la presse marocaine)

« Moi, je kiffe le Maroc pour son artisanat et la créativité sans limite de ses artisans, la beauté de ses femmes ainsi que leur patience envers nous les machos. Le courage des hommes dans le travail et au combat, qui gardent toujours le sourire, même dans le malheur. Ces petites gens que l'on a rencontrées quelques instants et qui se souviennent de nous 20 ans après. La baraka des saints maghribis qui fait que notre nation s'en sort toujours sans trop de casse, alors qu'ailleurs le sang coule dans les rues. Ce carnet d'adresses qui nous tire d'affaire sans pour autant être nanti ou « fils de ». Ce passé florissant et cet avenir prometteur que nous ne devons pas oublier ni refuser de réaliser. Ici, tout le monde peut manger à sa faim, méchoui ou sardines, personne ne meurt à cause de la famine. Et puis, j'aime ces mendiantes qui se font attraper avec des bijoux en or ou plusieurs millions en espèces. La simplicité des riches familles berbères encore solidaires avec les gens de leurs bleds d'origine. N'oublions pas notre gastronomie, l'une des meilleures au monde, qui va de la crêpe la plus simple jusqu'au plat le plus recherché. Enfin, au Maroc, il y a toujours moyen de s'arranger ou de trouver une solution, un compromis... »

Enfin une carte publicitaire pour le Camp Bédouin

Il aura fallu le temps, comme bien des choses par ici... Mais ça y est, on l'a cette nouvelle carte postale publicitaire pour notre Camp Bédouin. La voici en avant-première...

Les raids en buggy d‘Alexis aboutissent au Camp Bédouin !

Le nouveau raid Grand Sud concocté par Alexis de www.raidbuggy.com à Marrakech permet de découvrir en buggy l'incroyable variété des paysages du sud marocain. A partir d'Agadir, une pure aventure aux antipodes du tourisme de masse, qui vous emmène jusque dans le Sahara côtier avec pour destination finale... notre Camp Bédouin.

Un nouveau local cuisine aux Terrasses de l’Atlas

Ceux qui ont déjà séjourné chez nous aux Terrasses de l'Atlas diront que ce n'était pas du luxe ! Notre maison d'hôtes dispose désormais d'une plus vaste cuisine, trois fois plus grande que l'ancienne, apte à vous recevoir pour quelque cours de gastronomie berbère...

Un très bon classement sur Trip Advisor !

Bravo aux Terrasses de l'Atlas, classé 7ème meilleur établissement sur 39 évalués sur Taroudant ! Avec une note globale de 5 sur 5...

Et pourtant on ne peut pas dire que nous pratiquions un marketing intensif. Ni que le volume relativement (et volontairement) peu élevé de nos clients puisse y contribuer significativement. Pas plus que l'isolement réel de notre hébergement en pleine montagne ne permet de drainer un grand nombre d'hôtes susceptibles après coup d'ajouter leurs appréciations...

Voici quelques morceaux choisis des dernières évaluations :

Chris (USA) : Beautiful, remote haven in the mountains ! We stayed with Luc and Hafida and Hicham for 3 days in early May, 2013, and it was the glowing centerpiece of our trip to Morocco. Their auberge is simply beautiful, with courtyards and terraces and simple rooms full of light and mountain air. They are impeccable hosts, offering companionship and privacy in perfect measure - and Hafida's cooking is spectacular (le tagine de courgettes ! le tagine à l'orange !). Luc also guided us on a 2 day tramp in the surrounding mountains, with a spectacular campsite on a promontory, where we were met by Hafida and Hicham and a pair of mules, had another delicious campfire meal, and spent a wonderful night (perfectly dry in spite of an unseasonable drizzle). Afensou and the surrounding villages are lovely and their people full of smiles. We can't recommend highly enough a stay at Les Terrasses de l'Atlas. If you love mountains, real people, great food and are looking for a spot far from the tourist crowds, go ! You will not be disappointed.

Rachel et Vincent Charton (en circuit avec Hors Circuit) : C'est un endroit à recommander. Et si vous voulez visiter Taroudant, une journée suffit, vous n'avez pas besoin de prendre une chambre dans l'un des nombreux hôtels de la ville, ici vous êtes sûr d'être au calme. De plus Luc le propriétaire des lieux peut vous servir de taxi, comme il peut faire bien d'autres choses comme vous organiser un circuit de plusieurs jours, chose que nous avons faite, je vous conseille d'ailleurs d'aller faire un tour sur son site "hors-circuit-maroc". Nous étions dans sa chambre d'hôte dans la période des moissons, avec une machine des années 40 pour le blé, et les champs sont labourés par les ânes; cela m'a fait penser au film de Roger Hanin.

Nathalie (en excursion depuis Taroudant) : "Un paradis sur terre!" Maison d'hôtes atypique, dans un décor berbère, sobre et authentique .Cette étape ,dans l'Atlas, est une belle leçon de partage, de simplicité, de retour aux sources. Tout est réuni pour vous permettre de déconnecter de votre vie à 100 à l'heure. La cuisine d'Hafida est un pur délice, le petit Hicham a vite pris sa place au sein du groupe et Luc un vrai guide plein d'humour. Merci encore pour ce moment d'exception, qui restera, j'en suis sûre, gravé en chacun de nous.

Chad et Marina (sur recommandation du riad Dar Zahia à Taroudant) : Undoubtedly our favorite location in Morocco during our trip with Naturally Morocco. Luc and Hafida were wonderful hosts and made us feel very welcome. The three treks, cooking lessons and wood-fired hammam were all well organized but in a relaxed and informal style. Excellent food.

Karine (France) : « Une étape dépaysante et relaxante à ne surtout pas manquer". C'est un endroit extraordinaire dans la montagne. Une maison d'hôtes atypique dans une ancienne ferme berbère avec vue exceptionnelle sur l'Atlas. Un lieu calme et dépaysant où l'on peut se baigner dans une rivière avec cascades, faire une randonnée pédestre ou à dos d'ânes et découvrir la vie des villages berbères. Les hôtes vous reçoivent avec gentillesse et simplicité. Le tajine est délicieux ! Je suis tombée sous le charme dès les premiers instants ! Et je recommande fortement cette étape pour ceux qui souhaitent voir un Maroc typique et non touristique et européanisé.

Tim (en trek avec Hors Circuit) : "Moroccan Hospitality par excellence !" This is a charming guesthouse located in a remote and peaceful area in the foothills of the High Atlas. There are great views from the guesthouse's flat roof. Luc and Hafida are the perfect hosts and the cooking is fantastic. We spent two days exploring the area around the guest house, then four other days with Luc, Hafida and their son, camping in the Atlas. We were well looked after throughout the entire stay.

Rodolphe (en séjour sur recommandation d'une agence de voyage de Ouarzazate) : "Vive l'accueil berbelge!" Très belle Maison d'hôtes authentique avec un accueil berbelge chaleureux et sincère ! Avons fait étape chez Luc & Hafida pendant 2 jours et 2 nuits en famille. Vue imprenable de la maison sur l'Atlas, petits plats succulents préparés par Hafida et très chouettes balades à pieds ou à la nage guidées par Luc! Les dessins au henné faits par Hafida et les petits concerts berbères menés par son père et suivis avec enthousiasme par Hicham ont ravi les filles.

Les cons-gelés… (alias le coup du gueule du trimestre !)

Au Maroc, quand on a introduit son dossier de demande d'autorisation de faire quelque chose, on peut commencer à travailler en toute ‘relative' légalité. C'est le cas pour notre maison d'hôtes à Afensou pour laquelle les démarches officielles ont été effectuées... il y a 5 ans !

Je passe sur les péripéties de ces cinq années, déjà évoquées dans des numéros précédents. Parmi mes bonnes résolutions du cinquantenaire (!!!) figure la décision de recourir à mon avocat pour ne plus perdre toute sérénité.

Une mise en demeure délivrée par mon homme de loi au service concerné de la Province de Taroudant aura un effet rapide : la convocation de la seconde commission technique, vouée à constater la mise en œuvre des recommandations formulées par la première commission... voici un an déjà !!!

Une délégation de représentants de six services différents comme la Santé, la Protection Civile, la Province, le Tourisme, etc. se présente à la porte de ma propriété sans crier gare (« ah, on ne vous a pas prévenu ? »)...

Tout se présente correctement jusqu'à l'inspection du garde-manger et en particulier du congélateur. Là, à plusieurs, nos fonctionnaires commencent à sortir tous les paquets de viande congelés à -18°C en constatant d'après l'étiquette figurant sur l'emballage qu'elles sont toutes périmées.

Je les avais achetées dix jours plus tôt... Et il y avait une bonne vingtaine de paquets, pour une somme de l'ordre de 250 €.

Ils placent les viandes en plein soleil et requièrent de la javel pour les détruire...

Je crois devenir fou, vivre un mauvais cauchemar. Leur sérieux, leur unanimité, leur autorité ébranlent mes convictions, mais je me ressaisis vite et, sous les yeux de notre petit garçon qui n'en revient pas plus que moi, je leur ordonne de replacer ces aliments au congélateur, les menace de les expulser, leur réitère la même question : mais à quoi sert un congélateur alors ?

A ce moment-là, j'ignore encore l'information (je l'apprendrai juste un peu plus tard à Taroudant) que cette commission a déjà bel et bien détruit des produits congelés en quantité dans des riads contrôlés en ville...

Fort heureusement, devant ma virulence, le préposé à la Santé finit par téléphoner à un médecin-chef vétérinaire qui confirmera mon assertion selon laquelle ces viandes peuvent être ainsi conservées au froid pendant 6 mois. Ouf !

Et bien sûr, au lieu de simplement s'excuser et de plier rapidement bagages, les membres de la Commission en rajoutent et s'enfoncent encore davantage dans le ridicule. « Oui, mais le bœuf et le poulet, ce n'est pas la même chose ! » Ah bon ? Ben si ! « Oui, mais c'est mieux d'acheter la viande au boucher à Taroudant plutôt qu'au supermarché Marjane à Agadir ! » Ah ouais, aux étals pleins de mouches ? Et ça change quoi en fait ? « Oui, mais comme ça vous n'avez pas les étiquettes qui montrent les dates de péremption. » Ah d'accord, comme ça je peux conserver les viandes deux ans, ce qui est mauvais du point de vue sanitaire, mais vous ne pourrez pas le savoir ! « Oui, mais c'est mieux d'enlever les étiquettes quand même parce que nous on a instruction de détruire tout ce qui est périmé ». Gros soupir...

Messieurs, Dames, votre santé au Maroc dépend de ce genre de fonctionnaires. Ma tranquillité administrative aussi. Ca fait peur, hein ?

Hors Circuit et le Jardin des Epices

En association avec Hélène du Jardin des Epices, Hors Circuit propose désormais quatre nouveaux circuits au départ de Taroudant et avec pour base un séjour dans ce nouveau riad tout nickel : un circuit dans l'Anti-Atlas au plus près de la nature, un périple à la Plage Blanche en immersion dans les dunes, une escapade dans le Haut Atlas et enfin un voyage à l'erg Chegaga via la Vallée du Drâa.

Donnez votre avis sur le forum Hors Circuit !

Vous qui avez déjà voyagé au Maroc, rendez-vous sur notre site www.hors-circuit-maroc.com à la rubrique « Notre forum ».
On attend vos idées et commentaires sur deux sujets : l'équipement utile en voyage au Maroc (Forum/Equipement_utile_en_voyage.html ) et les hébergements « coups de cœur » dans le sud marocain (Forum/HAbergements_coups_de_coeur_du_sud_marocain.html).

Vos informations serviront certainement de façon utile à de prochains voyageurs au pays du soleil levant...

Trek mémorable au plateau de Tichka

7 copains, dont l'amitié date pour la plupart de l'époque du scoutisme, tous la petite quarantaine et désormais pères de famille nombreuse, ont décidé de se réunir pour la première fois à l'étranger pour vivre ensemble un grand moment en pleine nature.

A partir d'une recommandation figurant sur le site internet du Palais des Sables, un riad à Taroudant qui propose des locations de maison entière à la semaine, ils ont contacté Hors Circuit pour organiser un trek relativement musclé en montagne pour trois ou quatre jours.

Sur nos conseils, le choix s'est immédiatement porté sur le plateau de Tichka, qui s'étend à une altitude de 2600 m entre une double rangée de cimes culminant entre 3000 et 3500 m.

En septembre, on s'attendait fort logiquement à suer sur les sentiers escarpés et à se baigner dans le torrent sauvage sur le plateau... C'était sans compter les caprices de la météo... Durant la première moitié du trek, on se les gèlera tellement qu'on devait allumer à tout bout de champ un grand feu à chaque pause. Une veillée devra se dérouler à l'abri de grandes nattes pour se protéger du vent et de la pluie. Un dîner sera pris debout, sous les gouttes, avant de se réfugier à 19 heures sous les tentes pour une fort longue nuit... Bien sûr, tout cela contribuera sans nul doute à composer autant de souvenirs mémorables !

Les nuages noirs finiront par s'éclipser alors que nous avons gravi un trois mille mètres pour nous faire plaisir et profiter des grandioses panoramas de l'Atlas.

Rien n'aurait pu déstabiliser ce petit groupe de copains, résolus à en découdre avec leur condition physique, à ramener des images plein la tête et à bien profiter de cet instant de répit dans leur vie stressée.

Et Damien, l'organisateur, d'écrire après coup : « Salut Luc. En discutant du voyage, nous sommes tous unanimes, l'organisation du voyage était à la perfection. Il n'y a vraiment rien qui manquait. Toutes nos félicitations pour cela ! De plus nous trouvons que Hafida est une personne charmante et sa cuisine succulente. Quant aux randonnées, pour certains c'était juste trop, pour d'autres assez et pour quelques-uns pas assez. On peut donc conclure que le juste milieu a été atteint. Encore toutes nos félicitations pour tes talents d'organisation et un grand grand merci également à Hafida, Hicham, Nourdine et ton beau-père. Amitiés,
Damien. »

Clin d’œil

Un Marocain lit en moyenne deux minutes par an, contre deux cents heures pour un Européen...