Vous êtes ici:   Accueil > Notre magazine > Laisser passer l’orage, Puis vivre d’amour et d’espoir…...
 
Notre magazine
 
Laisser passer l’orage, Puis vivre d’amour et d’espoir…
Numéro 26 – mars 2010  

Notre tout nouveau Land Rover Defender 110 Station Wagon a été enfin livré, ce qui porte ainsi la flotte Hors Circuit à quatre véhicules tout terrain. Il est capable d'embarquer six passagers en plus du chauffeur et dispose de l'air conditionné. L'idéal pour emmener familles et groupes d'amis sur les pistes reculées du Maroc !

Visite princière

Qui aurait pu penser que nous recevrions à Afensou dans notre modeste auberge berbère des compatriotes aussi titrés que la Princesse Astrid de Belgique et son époux l'archiduc Lorenz d'Autriche-Este, venus en week-end éclair de détente à Taroudant ! Journée mémorable marquée d'un délicieux repas de dégustation de tajines sur l'une de nos terrasses et d'une belle promenade ensoleillée dans les jardins de l'oasis d'Afensou. Curieusement, les rôles ont été inversés : ce sont Astrid et Lorenz qui nous ont bombardés de questions et de photos là où la logique aurait peut-être voulu l'inverse. Fidèle à sa réputation, la princesse a chouchouté notre bébé Haicham ; le prince, quant à lui, a su partager notre amour pour la nature. En leur honneur, Hafida, dépassée par les évènements, n'en a pas moins revêtu sa robe berbère de mariée, pour le plus grand plaisir des hôtes du couple princier qui les accompagnaient.

La récidive de la famille Patard

Erick, Elisabeth et Corentin sont revenus au Maroc pour la deuxième année consécutive, toujours via Hors Circuit, et cette fois en compagnie de ma sœur Paule et de notre bébé, particulièrement à l'aise dans la nature. Au programme cette fois, les canyons de l'Anti-Atlas et les dunes de la Plage Blanche. Et cela à une époque privilégiée dans l'année : en février, juste lors de la floraison des amandiers. « Encore une fois nous n'avons pas été déçus de notre séjour et des paysages découverts. A Afensou, nous avons adoré la douche en plein air au soleil, votre accueil chaleureux ainsi que les tajines de Nourdine. De l'Anti-Atlas nous garderons un souvenir impérissable : paysages grandioses du canyon d'Igmir, balade digne d'Indiana Jones, épisodes épiques en 4x4, superbe coucher de soleil, nuit à Amtoudi dans l'auberge d'un personnage, Georges. Superbes balades et bivouacs sur la Plage Blanche, havre de paix. Dommage pour les arches de Legzira que nous n'avons pu apprécier à leur juste valeur, la faute à la météo. Malgré tout, nous sommes repartis la tête pleine de souvenirs et d'images grandioses, juste avant le déluge. »

Notre nouvelle recette de tajine de poulet aux raisins et au coulis de tomate

Ingrédients :
    - Poulet entier coupé en moyens morceaux (dégraissé, peau enlevée)
    - Raisins secs
    - Huile d'olive
    - 1 à 1,5 oignon rouge haché menu
    - Aïl, cumin, sel, poivre, paprika
    - Concentré de tomates
    - 1 tomate
    - Persil

Recette :
    - Laisser gonfler les raisins secs dans de l'eau chaude dans un bol
    - Dorer les morceaux de poulet à feu vif dans une bonne rasade d'huile d'olive
    - Ajouter très peu d'eau et laisser mijoter sur les braises ou à feu très doux longtemps (1 heure min)
    - Ajouter l'oignon, beaucoup de paprika, le reste des épices, la tomate épluchée et coupée en petits morceaux, une ou deux cuillères à café de concentré de tomates ; laisser mijoter à feu doux
    - Ajouter un tout petit d'eau si nécessaire, mais ne surtout pas rendre la sauce trop liquide
    - Garnir de persil avant de servir

Bon appétit !

Dernières nouveautés aux Terrasses de l’Atlas

Pour faire face aux éventuelles poussées de chaleur et améliorer le confort en hiver, pratiquement toutes nos chambres ont été équipées de climatiseurs soufflant tant le chaud que le froid !

L'ensemble des toits en terre ont été étanchéifiés pour assurer une parfaite protection en cas de pluies prolongées, alors que les maisons berbères de ce type se transforment littéralement en passoires au bout d'une journée d'averses...

Notre nouvelle chambre Aoulime vient d'être achevée par Abdullah. Spacieuse, elle peut accueillir jusqu'à quatre personnes. Elle est dotée d'une salle de bain privative, d'un climatiseur, d'une cheminée, d'une terrasse panoramique et d'un accès à notre salle de bain balinaise en extérieur.

Mais quand les éléments se déchainent…

Je n'aurais jamais pu imaginer que de telles choses puissent se produire et de mémoire de berbère on ne se souvient pas avoir connu pareils déluges depuis plus de vingt ans, bien avant l'édification de routes et de ponts.

A deux reprises et pendant près d'une semaine à chaque fois, des pluies drues et continues se sont abattues sur le Maroc, transformant les oueds en torrents de boue et les rivières en mers déchainées. A Agadir, l'océan a recouvert entièrement la large plage, détruit les installations et miné la promenade tout le long. Taroudant a été isolée pendant plusieurs jours, ses nombreux accès étant tous bloqués soit à cause de routes effondrées soit par la crue spectaculaire de l'oued Sous. Ici des autocars et camions se sont renversés dans les rivières, là bien des maisons de terre se sont affaissées d'un seul bloc.

Tous nos circuits ont été sérieusement affectés par les conséquences de ces pluies persistantes. Soit que l'un de nos véhicules était bloqué entre deux torrents pour plusieurs jours, soit que nous ne pouvions pas acheminer l'équipement de bivouac prévu, soit qu'il était impossible de réaliser un parcours donné en raison de la destruction des routes et des pistes ou de l'impossibilité de franchir des gués en furie.

Nous n'avons eu aucune nouvelle d'Afensou pendant sept jours, les différents accès étant bloqués voire anéantis, les télécommunications étant coupées ainsi que l'électricité. Inquiets de ne pouvoir ravitailler Hafida et Haicham, nous avons dû monter une expédition pédestre après moult tentatives d'approche en 4x4. Fort heureusement, la maison est restée accrochée à sa colline et Hafida est parvenue à mettre en marche notre tout nouveau groupe électrogène.

Le pont en contrebas de notre maison a par contre été en partie emporté par l'oued sorti de son lit ! Le spectacle des eaux folles dévalant des pentes des hauts sommets nous laissait hagards. Un mois plus tard, le bruit du torrent reste encore impressionnant et l'on s'attelle à réparer sommairement les pistes menant à chez nous...

Virée 4x4 à l’Erg Chegaga

Notre collaborateur Mohamed s'en s'est tiré à merveille, alors qu'il s'agissait de sa première prise en charge d'un groupe comme responsable Hors Circuit. Quand bien même il lui aura fallu deux journées entières pour parvenir à sortir de Taroudant, encerclée par les eaux, et pour gagner Marrakech juste une heure avant l'atterrissage de l'avion de nos clients ! Et même s'il manquera quelques centaines de dirhams lors du décompte en fin de circuit... (soupir !)

A son retour, voici ce que Jean-Pierre m'a écrit :
« Bonsoir Luc. Tout c'est vraiment bien passé. Malgré la frayeur que tu nous as transmise avant le départ nous avons pu réaliser tout le circuit prévu dans de très bonnes conditions. Le beau temps a été au rendez-vous toute la semaine. Nous avons tous pris de belles couleurs. Mohamed a été vraiment charmant et serviable durant toute la semaine. Nous avons beaucoup communiqué avec lui et aux travers de ces discussions et histoires, il nous a beaucoup appris sur le Maroc. Les chauffeurs également ont été très sympas. Les moments forts du circuit ont été les deux jours de désert entre Mhamid et Foum Zguid, avec notamment la matinée en quads et buggies : le site des dunettes est magnifique et le circuit proposé se prête à merveille à ce type d'activité. L'installation au camp nomade, la veillée autour du feu, le déjeuner du matin ont été des moments très appréciés, tout comme le charme de l'environnement, le calme et la sérénité ambiante. Très belles dunes et végétations variées : nous n'avions pas cette vision aussi changeante et riche du désert. J'en reste là pour ce soir avec encore en tête les couleurs et les odeurs de ce pays qui nous ont enchantées. Cordialement, Jean-Pierre. »

Bivouacs inédits dans l’Atlas

Laissons plutôt Eric raconter : « Pas grand-chose ne s'est passé comme prévu dans notre périple. La pluie a modifié tous nos plans, mais nous avons eu la chance de découvrir le Maroc qui m'a plu, même sous ces trombes d'eaux. L'imprévu a fait partie de notre voyage et c'était bien ainsi. J'ai aimé particulièrement les nuits dehors en tente et nos soirées en pleine nature. Le ramassage du bois avec les enfants en attendant que Luc nous régale de sa cuisine et des ses jeux, sont des moments rares. La marche d'approche vers l'agadir est également un souvenir inoubliable. Nous avions demandé un voyage hors circuit et le savoir faire de Luc a été précieux. ‘Nature, rire et cuisine' pourrait être la devise de l'agence. Merci Luc et merci également à Morad pour son aide précieuse. »

Impression de son fils Théo ? « Ce voyage a été formidable. J'ai adoré la nuit dans l'agadir et les traversées 4x4 des oueds. J'ai très bien mangé, les tajines étaient particulièrement bons. Les nuits dans les tentes étaient aussi très bien. Merci pour ce voyage Luc. »

Images du raid 4x4 de Pascal et Marie-Jo au Sahara Occidental

Malgré un itinéraire de liaison un peu long en raison de la durée volontairement réduite du circuit, nos amoureux de la nature (et amoureux tout court !) ont pu découvrir le meilleur des sites méconnus que nous aimons proposer à notre clientèle plus aventureuse dans cette région méridionale du Maroc. Dépressions ensablées ou salines, vastes plages, bouts de désert insoupçonnés, gorges et gueltas spectaculaires... : la diversité est assurée !

« Le choix des lieux est vraiment un plus et nous avons réellement apprécié ta connaissance de ces lieux. Leur tranquillité, leur majesté,... c'était ce que nous voulions, bravo ! Merci aussi pour la qualité des repas du soir et du petit déjeuner, ainsi que le soin que tu apportes à leur préparation. »

Le Maroc, destination de prédilection pour familles

Les Philippe, avec trois enfants, ont opté pour une visite éclair du désert au départ de Marrakech. Il a suffi de voir les plus jeunes s'éclater dans les dunes et participer avec avidité aux jeux concoctés par Hors Circuit pour comprendre qu'ils avaient fait le bon choix. De même, en optant pour des bivouacs isolés plutôt que des hôtels touristiques, l'immersion dans le désert a pu être réelle. Je suis décidément hautement convaincu de l'intérêt que revêt le Maroc comme pays de destination pour des vacances en famille.

Et pourtant ils ont « tout eu » ! Autres victimes du climat infernal qui a sévi au Maroc en février, les Philippe ont vu leur 4x4 initialement prévu bloqué entre deux oueds en crue, une belle série de brouillards, averses, grêlons et vents violents durant la traversée du Haut Atlas, une tempête de sable à l'entrée du désert. Pas mal en une seule semaine... Tout est fort heureusement rapidement rentré dans l'ordre au camp nomade, pourtant à moitié ensablé !

Une année pleine d’espoirs

A l'heure où j'écris ces quelques lignes et en ce tout début de saison, notre carnet de commandes affiche déjà un niveau supérieur au chiffre d'affaire de l'année dernière entière ! Regain de confiance chez le consommateur européen, qualité du travail de référencement de notre site internet, adéquation des produits proposés par rapport aux attentes des touristes de cette génération, développement des partenariats locaux... Tout cela doit justifier la poursuite de la progression de Hors Circuit. Si l'on m'avait prédit autrefois que je pourrais un jour vivre de mes passions, je me serais esclaffé ! La vie réserve décidément bien des surprises.

Tout l'enjeu reste de maintenir le niveau de qualité exigé, qui continuera à faire notre différence. La difficulté à recruter et à former un personnel de qualité reste majeure. Et quand en plus les éléments se déchainent au plus fort de l'affluence touristique, cela donne bien du fil à retordre. Le zéro défaut n'existe pas, a fortiori en terre africaine ; notre seul souci est de donner le meilleur de nous-mêmes pour y tendre.

Merci à vous qui m'écrivez après vos circuits pour nous suggérer des points d'amélioration et surtout nous encourager à poursuivre dans cette voie.

Merci à Paul et Catherine qui, partis en bivouac dans le désert avec Kamal pour leur anniversaire de mariage, « gardent comme souvenirs les soirées passées simplement à regarder le ciel rempli d'étoiles, autour du feu de bois, d'un succulent tajine et d'un thé à la menthe » et qui ont pu « apprécier le Maroc à leur rythme avec Kamal, vraiment sympathique et toujours à leur écoute ». Ils ont donné à leur fille l'envie de venir !

Très sympa le message de Pascal venu en famille et entre amis à douze personnes, qui tous « se souviendront longtemps du super parcours ‘hors circuit' placé sous le signe de l'authenticité et la convivialité ». Notre partenaire Christelle venue en renfort a parfaitement orchestré le tout et géré les imprévus liés aux conditions climatiques. Hafida, appréciée pour son accueil chaleureux à Afensou, les regardera partir les larmes aux yeux... Heureusement l'idée d'aller faire un tour dans le désert une autre année semble en séduire plus d'un !

Françoise ne ramène que de bons souvenirs de son circuit et n'a jamais vécu d'expérience de ce genre avec un chauffeur aussi sympa et qui connaît parfaitement bien la région.

Fiona et Paul, de l'organisation de trekking anglaise Bootlace, veut remettre le couvert l'an prochain et félicite Hors Circuit pour sa réactivité face aux intempéries et la qualité de sa cuisine végétarienne, la meilleure qu'ils aient jamais connue en trek, affirment-ils.

Si les gros dossiers administratifs pouvaient enfin trouver leur issue, je pourrais presque finir par voir l'avenir sereinement dans ce rude monde berbère et profiter de mes amours...