Vous êtes ici:   Accueil > Notre magazine > Hors Circuit hors Maroc...
 
Notre magazine
 
Hors Circuit hors Maroc
Numéro 45 – mars 2015  

A tous nos clients soucieux de venir en terre musulmane après le meurtre du guide en Algérie, j’insistais sur le risque potentiellement plus élevé d’attentat sur le sol français, belge ou britannique après la décision de ces pays de combattre l’Etat Islamique.

J’l’avais bien dit !

A tous nos clients soucieux de venir en terre musulmane après le meurtre du guide en Algérie, j'insistais sur le risque potentiellement plus élevé d'attentat sur le sol français, belge ou britannique après la décision de ces pays de combattre l'Etat Islamique.

Et paf ! Ne voilà-t-il pas que le terrorisme frappe à nouveau, cette fois au cœur même de la France ?

Théoriquement, cela devrait inciter les Français à partir en vacances hors de France et par exemple au Maroc, non ?

Ben non ! Le scandaleux classement du Maroc en zone à risque par le Ministère des Affaires Etrangères suite en fait à un incident diplomatique - méconnu du grand public - entre les deux pays (qui devrait être désormais oublié suite à la récente visite du roi à Paris) a parachevé la dégringolade en enfer du secteur du tourisme au Maroc. Comme s'il ne suffisait pas déjà de l'image négative outrageusement entretenue par les média envers les musulmans de tous bords.

En France, les six millions de résidents musulmans ont extrêmement peur des amalgames qui ont fleuri et redoutent la montée en puissance du Front National. Au Maroc, certains résidents français vivant en zone urbaine se demandent comment ils vont être perçus par les autochtones à la suite de ces évènements et redoutent de s'aventurer hors des sentiers battus. C'est hallucinant et vraiment débile, vu d'ici !

La perte de chiffre d'affaire dans le secteur du tourisme dépasse les 50%. Notre Camp Bédouin, situé dans le Sahara, n'y échappe pas. Et si les réservations effectuées sont maintenues, les nouvelles demandes de séjour au Maroc sont devenues quasi inexistantes.

Trois mois se sont écoulés. Et l'on assiste déjà à une reprise partielle de l'intérêt des Français, des Belges pour des voyages au pays du soleil couchant. Les Suisses, les Irlandais par exemple n'ont pas baissé leur intérêt d'un iota, ce qui démontre bien l'absurdité des excès médiatiques récents.

Dans les faits, rien n'a changé au Maroc ! Si ce n'est que les terrasses des restaurants et les couloirs de bon nombre d'établissements hôteliers sont déserts. Tous attendent patiemment la reprise, en espérant qu'un nouvel attentat judicieux ne viendra pas en remettre une nouvelle couche trop vite ! Pourtant le Maroc est à nouveau classé en vert, de même que le Sahara l'est en jaune clair (simple vigilance), tout comme ça l'était bien avant les « évènements » !!!

Le Maroc continue à être montré favorablement du doigt par les Etats-Unis, la France et bien d'autres pour sa lutte active contre le terrorisme et ses succès dans le démantèlement de cellules de formation de combattants djihadistes. Il a été érigé au rang de modèle et dispense régulièrement des formations un peu partout sur le globe. La France, avec son pourcentage significatif de musulmans, a tendance à oublier qu'elle est elle-même un vivier potentiel et avéré d'extrêmes de tous bords.

Il faudra bien apprendre à vivre avec le risque terroriste n'importe où dans le monde, à commencer par chez soi. Apprendre à tempérer les discours alarmistes et démagogues du monde politique et des médias qui donnent un écho disproportionné aux terroristes qui n'en demandaient pas tant tout comme aux partis d'extrême droite qui n'en espéraient également pas autant !

Juste mesure, lucidité, refus de l'amalgame, votez prochainement pour l'individu qui tiendra un tel discours politique, s'il en est !!!

L’impact de l’Etat Islamique sur Hors Circuit !

Bien évidemment, la chute du chiffre d'affaire met en péril la pérennité de nos différentes activités au Maroc. Pour éviter une situation financière désastreuse, des mesures drastiques ont été prises : réduction ou report des salaires, licenciement du dernier employé externe à ma belle-famille, report de certains investissements, compression des dépenses.

Il faut dire que notre nouvelle activité sur le sol européen tombe à point nommé. Sur le plan moral tout du moins, il faut bien dire que l'accueil favorable réservé à ce projet par notre clientèle met du baume au cœur alors que nous déprimerions sévèrement sans cela face à l'absence de nouvelles réservations sur nos activités marocaines.

Et l'on peut se réjouir dans notre couple de la récente naissance de Leila qui aura mis du soleil dans la maisonnée durant cet hiver froid et sanglant.

Un emploi du temps (sur)chargé !

La mise sur pied de notre activité de gastronomie et de soins à domicile en Europe, je ne sais pas si vous vous en rendez compte, a nécessité une nouvelle organisation parallèle fort conséquente et l'aménagement de ce que l'on peut appeler un troisième domicile (le camping-car) en vue de nos prochaines séjours en France, Suisse, Luxembourg et Belgique.

Acquisition du matériel nécessaire pour l'organisation de repas (vaisselle, ingrédients, etc.). Démarches administratives nouvelles (assurances, passeports, visas, téléphone, etc.). Mise au point de l'offre (définition des menus, des services, des prix, ...). Confection des supports publicitaires (plaquettes, mailings, etc.). Démarchage actif auprès de la clientèle (emails). Etablissement d'un itinéraire type et d'un agenda de visites. Formations diverses (stage de massage, essai de recettes de gâteaux, formation à la musique berbère, etc.). Aménagement du camping-car en vue de servir de maison roulante durant de nombreux mois (espace bureau, espace cuisine, coin école, espaces de rangement, etc.).

Ca tombait bien, on n'avait (pratiquement ?) rien d'autre à faire !

Premiers frémissements

Et déjà la date de départ du premier voyage planifié approche à pas de géant ! Nous comptons prendre la route mi-avril déjà !

Et de ressentir déjà une certaine frénésie à l'idée ô combien joyeuse de revoir bien d'anciens clients et désormais amis qu'on ne pensait pas revoir de sitôt !

Et de se réjouir de découvrir et faire découvrir la Suisse profonde, des régions de France que je ne connais pas moi-même, les différentes facettes de la Belgique à ma petite famille belgo-berbère...

Et d'être vraiment motivé au vu de la proportion importante de contacts qui ont marqué leur intérêt, voire ont répondu positivement à l'idée de souscrire à nos nouveaux services, et même qui ont d'ores et déjà réservé ferme certaines prestations.

Merci, un tout grand merci aux Laffitte, aux Segers, aux Dalmans, aux Regnard, aux Mivelaz que nous allons revoir très prochainement. Merci à toi Christophe, Patrick, Hubert, Anthony, Marie-Thérèse et j'en passe pour les évènements prévus ensemble.

Ici une communion solennelle, là un repas entre amis, certains une soirée entre collègues, d'autres une revoyure sympathique durant tout un après-midi et une soirée.

Notre premier périple nous conduira assurément dans l'Ouest du côté de Bordeaux, un peu partout en Belgique, pas mal dans l'Est, assez longtemps en Suisse puis un peu en Savoie, en Normandie...

Dans le prochain numéro, nous ne manquerons de vous compter nos aventures cette fois sur le vieux continent en parallèle à nos activités qui se poursuivent en Afrique et témoigner de cette nouvelle existence toujours plus nomade qui est devenue la nôtre.

News des Terrasses de l’Atlas

Allons-nous enfin respirer sur le plan administratif ??? Au terme de cinq années tant d'efforts que de coups fourrés, d'espoirs vains autant que de souffrances morales, de pertes de temps et d'énergie considérables, d'interventions à tous niveaux, nous avons enfin dégoté la sacro-sainte autorisation d'exploiter notre maison d'hôtes. Une saga lamentable, risible, qui ne rehausse pas l'image de marque de l'administration marocaine. Quoique... ce n'est pas fini ! Ladite autorisation a été délivrée à mon nom personnel alors que nous l'avons demandée au nom de notre société Hors Circuit dans l'intérêt premier de ma belle-famille !

Parallèlement, nous continuons à bénéficier d'une intéressante marche sur le podium des établissements hôteliers de Taroudant sur Trip Advisor, alors même que la clientèle s'est faite rare, pour ne pas dire rarissime.

Totalement Hors Circuit

Notre formule « Totalement Hors Circuit » a encore une fois été retenue, cette fois par Nicole, Daniel et Christiane et sur une durée de trois semaines s'il vous plait ! Nos trois grands voyageurs ayant fait peu de cas des tragiques évènements liés au terrorisme s'en félicitent d'ailleurs bien aujourd'hui de n'avoir écouté que leur bon sens !

Atterrissage directement en zone désertique à l'aéroport de Laâyoune dans le Sahara côtier pour un premier séjour à notre Camp Bédouin et la découverte du désert et des dépressions salines environnantes. Suivi d'une escapade à la Plage Blanche avec bivouac sauvage dans les cordons de dune bordant l'océan et barbecue de poisson frais. En plat principal, la découverte de l'Anti-Atlas avec ses palmeraies, ses agadir, ses gorges et ses villages berbères. Mini-séjours ensuite à Essaouira et Taroudant avec en dessert une déconnexion totale à nos Terrasses de l'Atlas pour ces amateurs de grands espaces...

On retiendra le vent soufflant sur les vastes étendues désertiques, les panoramas à gogo fort diversifiés, les surprenants champs de statices violets à perte de vue, les rencontres d'un soir avec ceux qui ont posé leurs valises dans le grand sud marocain, la balade en barque sur la lagune de Naïla au milieu des oiseaux, le bivouac en suspension au-dessus d'un canyon en forme de fer à cheval où nul autre touriste ne s'aventure et bien d'autres choses encore.

Quelques photos valent souvent mieux qu'une longue narration, voyez plutôt...

La Maison Saharaouie à Tighmert

Non loin de Guelmim aux portes de l'Anti-Atlas, la palmeraie de Tighmert abrite une petite ferme typique aménagée en gîte traditionnel écologique : La Maison Saharouie.

En toute simplicité et convivialité, Saliha et Zineb sa fille adoptive vous accueillent dans ce havre de paix exotique à souhait qui plaira aux amateurs d'authenticité.

Les chambres rustiques sont agencées autour de deux cours intérieures et bénéficient de sanitaires communs et écologiques. Vous pouvez assister en cuisine aux préparatifs culinaires des menus originaux, dans un coin d'une cour à la confection des galettes de pain dans un four en terre, au salon à la cérémonie du thé qu'il conviendra de déguster à trois fois sous peine d'être impoli !
Dans les champs entourant la demeure en pisé, quelques cultures, de somptueux bouquets de palmiers, un troupeau de chèvres et quelques autres animaux domestiques qu'on peut admirer vautré sur des coussins sous la tente traditionnelle.

Dans les environs, des balades à pied ou en 4x4 vous font découvrir le cœur de la palmeraie, un musée d'ustensiles locaux, des sources, des gorges.

A découvrir sans se presser avec Hors Circuit !

News du Camp Bédouin

Il était le dernier employé externe, càd ne faisant pas partie de ma belle-famille. Exit !

Les quelques insatisfactions de clients sur la propreté pourtant légendaire de nos sanitaires, le plantage une fois de plus d'un de mes 4x4 et maintenant la raréfaction des touristes en zone saharienne m'ont permis de mettre la pression et d'obtenir son départ.

Nous retrouvons le contrôle total de nos activités, en totale autonomie et entre nous, en famille. Il n'y aura jamais plus aucun collaborateur recruté, jamais !

Ne serait-ce pas les prémices d'une certaine sérénité ?

Quant à ces sanitaires, nous sommes fiers d'avoir achevé l'installation d'une vraie douche d'eau douce et chaude. Enfin ! Au bout de quinze ans d'existence ! Vous allez me dire : quoi de plus élémentaire et normal ? N'oubliez pas que dans cet environnement austère, d'eau salée, de vent humide et tout autant salé, les infrastructures classiques ne perdurent pas plus de trois mois ! Et ce ne sont pas les apprentis plombiers qui officient à Laâyoune qui vont nous aider à améliorer les choses, croyez-moi !

Le Maroc dans le vent

Le paysage s'est singulièrement modifié au nord du Camp Bédouin avec la finalisation du parc éolien de Tarfaya. Une forêt de quelque 130 turbines se dresse désormais de part et d'autre de la nationale 1 et en pleine zone désertique.
Il s'agit du plus important projet éolien jamais réalisé sur le continent africain. L'ensemble est capable d'alimenter une ville de près de 1,5 million d'habitants comme la ville de Marrakech. Il dessert Laâyoune et le surplus est déversé jusqu'à Agadir. Cela représente d'ores et déjà 15% de l'objectif éolien du pays. La contrée, particulièrement venteuse en cette mini-pointe de l'Afrique du Nord (cap Juby), est absolument propice à un rendement éolien de premier ordre.

Offre de sous-emploi !

Avis aux amateurs !

Nous proposons désormais aux jeunes, aux moins jeunes, à toute âme de bonne volonté de contribuer à l'éducation de nos enfants en échange du logement et de la nourriture, pour des périodes allant de 1 à 3 mois.

Les personnes intéressées seront hébergées soit au Camp Bédouin, soit aux Terrasses de l'Atlas, soit les deux, selon les contraintes de notre cahier de réservation.

La tâche consiste à assurer la supervision des cours dispensés à domicile à l'aide de la méthodologie du CNED français. La durée de cette tâche variera au fil des années ; pour l'instant, elle est approximativement d'une petite matinée au maximum.

Parlez-en autour de vous, cela peut certainement intéresser quelqu'un !

Dans le prochain numéro, vous pourrez vraisemblablement découvrir…

Comment nous allons réussir à traverser Maroc, Espagne et France avec tout notre matériel et nos provisions sans nous faire truander par les voleurs à la tire, taxer par les douanes, embêter par la gendarmerie qui verra d'un œil suspicieux un camping-car immatriculé au Maroc.

Comment nous allons gérer ce parcours marathonien aux quatre coins de la France, de la Suisse et de la Belgique et ces milliers de kilomètres au prix pour nous exorbitant.

Comment nous allons parvenir à combiner travail en Europe, travail au Maroc en notre absence, école de Hicham, pouponnage de Leila, découverte des pays traversés, contraintes administratives, retrouvailles multiples et plaisir d'être en famille à l'étranger ?

Comment nous allons vivre, moi-même, Hafida, Hicham, le contraste saisissant entre le monde arabe et l'Europe ? Nous avons la sensation de bien vivre au Maroc alors que nous allons probablement vivre, nous Tromme, comme des roms pendant plusieurs mois !

Ce voyage sera-t-il un succès ou un total fiasco ? Va-t-il être suivi d'un autre comme nous l'espérons ? Pourrons-nous nous adapter à ce nouveau mode de vie ? Serons-nous capables de financer cet autre niveau de vie ? Parviendrons-nous à nous adapter au climat européen ? Une telle expérience peut-elle déboucher sur autre chose ?

Tout ce que je puis dire, c'est que nous tachons de nous ouvrir de nouvelles portes, pour ne pas rester coincé par l'inévitable, par ces extrêmes qui sont tellement d'actualité. Et parce que la vie ne se vit qu'une seule fois.

Nul doute que nous ne nous sentirons jamais autant hors circuit que durant le prochain trimestre, parmi vous...

Et à vous tous, qui rendez Hors Circuit possible, que puis-je dire d'autre que merci et j'espère à bientôt ?