Vous êtes ici:   Accueil > Notre magazine > Extrêmes opposés...
 
Notre magazine
 
Extrêmes opposés
Numéro 43 – septembre 2014  

Avec une dizaine de jours d’avance sur la date prévue et par conséquence avec un peu de frayeurs puisqu’il s’agissait d’un accouchement obligatoirement par césarienne, notre petite fille Leila est née le 14 septembre en fin de matinée à la clinique de Taroudant.

Et voilà Leila !

Arrivés à dix heures à la maternité, l’affaire était bouclée une heure plus tard, avec la mère et l’enfant se reposant sereinement dans leur chambre. Tous deux se portent très bien, le bébé pesant 3,2 kgs.

Vous l’avez bien compris au cours de tous les numéros précédents de ce magazine, nous avons choisi l’engendrement plutôt que le recrutement pour agrandir notre équipe Hors Circuit !!!

Les parrain et marraine sont les frère et sœur de Hafida, soit Morad et Zara, même si dans la religion et la culture locales, cela ne veut pas dire grand-chose !

Encore un (heureux) évènement qui va passablement changer notre vie au Maroc…
Voici quelques photos, prises le premier jour.

Chamcham !

Parallèlement, notre désormais grand Chamcham a démarré, à 5 ans, l’école (la dernière année gardienne ou l’équivalent en France de la grande section de maternelle). Mais attention ! il s’agit en fait de l’école à domicile.

Encore faut-il savoir de quel domicile on parle ! Et pour cause, nous partageons le gros de notre temps entre nos Terrasses de l’Atlas à Afensou près de Taroudant, notre Camp Bédouin dans le Sahara côtier et les circuits ou treks un peu partout dans le sud marocain. Il n’y a pas de place pour la sédentarisation dans notre mode de vie, du moins si l’on veut la gagner raisonnablement !

Nous avons décidé de tester la méthode du CNED français, pour voir si l’on peut envisager cette forme d’éducation sur le long terme pour tout le primaire au moins. Nous pensions au départ que Hafida pourrait prendre en charge une bonne partie du travail mais il a fallu rapidement déchanter : la méthode est vachement élaborée, demande une maitrise assez poussée de l’ordinateur et les exercices ne sont pas piqués des vers en fait. Du coup, le papa doit réussir à intégrer à son agenda des heures quotidiennes de formation, ce qui  n’est pas du tout évident !

Et on se demande même si ce n’est pas plutôt l’école de la patience, je veux dire pour le papa !

Mais bon, quelle belle expérience si cela pouvait perdurer ainsi, d’autant que le niveau scolaire des écoles locales tant à la montagne que dans le désert est très critiquable… 


Number 1 !

Incroyable, sur Trip Advisor, nos Terrasses de l’Atlas (www.terrasses-atlas.com)  apparaissent depuis un mois en pole position devant 41 autres hébergements à Taroudant !

Une place qui sera dure à tenir évidemment, mais j’ai bon espoir de conserver le podium durant encore longtemps si nous maintenons notre politique a-financière de recevoir nos hôtes au compte-goutte, en valorisant les côtés maison d’hôtes et table d’hôtes de notre hébergement.

Merci encore mille fois pour le soutien de tous nos clients (et désormais amis) venus en séjour à Afensou.

Qui sont vraiment les extrémistes ?

Partout au Maroc, à écouter mes collègues dans l’hôtellerie, les annulations pleuvent. Le secteur du tourisme enregistre à nouveau un sévère repli, tout comme il y a deux ans avec les évènements arabes, il y a quatre ans avec le nuage islandais en pleine haute saison, il y a je ne sais plus combien d’années avec les attentats à la bombe à Marrakech mais aussi en Europe.

Il est certain qu’une tête coupée, en Kabylie ou ailleurs, a de quoi faire frémir et l’on peut comprendre des réactions de stupeur et de frayeur à chaud. Mais comment peut-on accepter un tel empressement au niveau des ministères des affaires étrangères français et belges à déclarer du jour au lendemain le Maroc comme dangereux et à le plonger dans la liste rouge avec tous les autres états musulmans ? Comment ne pas mieux faire ressortir cette erreur d’évaluation en rappelant que les mêmes ministères ont remis trois jours plus tard le Maroc dans la liste verte des pays non dangereux ??? Entre-temps, le mal était fait et l’opinion publique, dans sa grande majorité, a intégré le fait que tous les pays musulmans sans distinction entre eux sont dangereux et abritent des terroristes.

C’est évidemment oublier facilement que l’Etat Islamique, et avant lui toute la clique de Ben Laden, recrute allègrement dans tous les pays occidentaux, Etats-Unis et France y compris. C’est omettre de considérer que le sol français abrite une proportion importante de musulmans, qui habitent et travaillent tout autour de vous !

Mais comment pouvons-nous être surpris par de tels actes ? Cela fait plus d’une décennie qu’ils se produisent régulièrement. Alors avez-vous sorti de votre mémoire l’écroulement des tours jumelles à New York ? l’attentat du Hard Rock Café à Bali ? les attentats de Barcelone, Londres, etc ? Le terrorisme n’a jamais cessé d’exister depuis le début de ce millénaire. Et il n’est pas prêt d’être éradiqué.

Vous allez voir, ça va se passer comme toutes les autres fois : le pays incriminé est banni des touristes pendant six mois, puis comme à Bali, comme en Egypte, comme en Tunisie, on y retourne volontiers ensuite. Comme si la menace avait cessé !!!

Lors des soulèvements nationaux en Tunisie et en Egypte, pays avec lesquels le Maroc n’avait pourtant aucune frontière commune, il y avait déjà eu assimilation et rejet du Maroc, alors qu’on pouvait espérer qu’au contraire l’on profiterait ici de ces destinations honnies. Cela n’a pas empêché des hordes de touristes de se déverser sur la Turquie pourtant voisine de la tumultueuse Syrie, pas vrai ? Je concède ici que le Maroc a des frontières communes avec l’Algérie, mais de quoi parlons-nous ? Il s’agit cette fois d’un meurtre isolé, pas d’un mouvement d’un peuple entier qui pourrait déborder sur le Maroc !!! Et il est bien évident qu’un terroriste peut franchir allègrement des frontières, à commencer par celles de la France, messieurs dames.  

Alors quand on déclare la guerre à l’Etat Islamique, comme le font vaillamment les USA, la France, la Belgique ou l’Australie, comment pouvez-vous croire qu’il n’y aura aucune victime ? Etions-nous nombreux à nous émouvoir des dizaines de morts sur les champs de bataille lointains de l’Afghanistan ou de l’Iraq, hormis les familles des victimes ? La guerre du terrorisme ne va pas être limitée dans ses conséquences aux pays abritant de façon notoire des extrémistes : vous pouvez compter sur les terroristes pour la porter sur le sol occidental, parmi vous. Et n’importe où ailleurs dans le monde.

Le Maroc n’abrite pas de vastes zones hors de contrôle militaire où des djihadistes pourraient se cacher en toute impunité et avoir le soutien de la population locale, comme c’est le cas de pays à pouvoir central faible comme le Tchad, le Niger, le Mali, la Libye. Le Maroc traque le terrorisme car il menace l’industrie numéro 2 du pays et en premier lieu les énormes intérêts économiques et financiers du Roi lui-même. Le Maroc a démantelé ces dernières années une bonne douzaine de cellules terroristes en formation. Le Maroc est l’un des pays fondateurs avec les Pays-Bas d’une fondation de lutte contre le terrorisme, en marge des Nations Unies et avec le soutien des USA. Le Maroc est l’un des principaux alliés des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme, comme vient de le rappeler récemment Obama à la tribune des Nations-Unies.

Aucun résident français au Maroc n’a évidemment choisi d’aller se réfugier sur le sol français à la suite de ce meurtre ! Car vu d’ici, et fort logiquement, le risque se situe bien plus sur le sol français ou le sol belge qu’au Maroc !

Il faut rester cohérent : ne pas mettre tous les pays musulmans dans le même panier, car vous jouez justement le jeu de l’Etat Islamique et du fait de cette radicalisation vous faites par là-même le lit des partis d’extrême-droite dans vos propres pays. Et puis alors, ne faut-il pas jeter tous les musulmans d’Occident, les placer en détention préventive ou que sais-je encore ? Mais où on va là ?

Le bon sens voudrait qu’il faille vraiment ne pas s’engager dans des zones ‘hors de contrôle’ de pays à faible pouvoir central comme justement l’est la Kabylie, au même titre que le nord du Mali par exemple. Mais au fait, que foutait-il là ce guide qui s’est fait décapiter ?

Un mois après l’émoi général, nous avons la chance chez Hors Circuit de n’avoir enregistré qu’une seule annulation à nos Terrasses de l’Atlas, une seule au niveau de nos circuits 4x4 dans le sud marocain et une seule à notre Camp Bédouin.

Nous continuons à engranger au contraire quelques nouvelles réservations, pour des dates pourtant très prochaines.

Par contre, on observe une forte baisse des projets de circuits et de séjours, la plupart de nos prospects adoptant une position attentiste.

Toujours plus de visibilité !

Nos deux établissements Le Camp Bédouin et Les Terrasses de l’Atlas sont désormais également présentés sur le nouveau site de réservation en ligne « Sleep Out » : voyez https://sleepout.com/accommodation/morocco .

Toujours plus d’espace et de confort !

Aux Terrasses de l’Atlas, vous bénéficiez désormais d’un nouvel espace de vie, frais l’été et chaud l’hiver : notre salle à manger berbère est dotée à la fois de tables confortables et d’un coin salon, organisés autour d’un âtre.

Au Camp Bédouin, nous venons de terminer la construction de deux nouvelles tentes bédouines panoramiques, équipées de vrais lits. L’infrastructure compte ainsi 7 tentes et 1 chambre d’hôtes, ce qui double la capacité depuis notre reprise fin 2011.

Vacances d’été

Qui prétend que des vacances au Maroc sont impossibles au cœur de l’été ??? Voulez-vous la liste des clients qui sont défilé dans le sud marocain en juillet et août ? Merci en effet aux Silvestre, aux Dawance, aux Scutenaire, aux Billieux, aux Dannel, aux Georges, aux Wright, aux Vergneau, j’en passe et non des moindres !

Certains comme cousin Bernard y ont consacré plus de deux semaines en alternant le Sahara côtier où il faisait tout sauf chaud, l’Anti-Atlas certes caniculaire par contraste, la côte aérée au sud d’Agadir et notre Haut Atlas occidental où c’était tout-à-fait respirable. D’autres ont préféré profiter longuement de nos possibilités de baignade et de bivouac en altitude au départ de Terrasses de l’Atlas pour s’immerger en pays berbère profond et éviter les itinéraires classiques.

A chaque fois, les moments vécus ensemble diffèrent totalement tant le sud marocain est diversifié et tant il est vrai que j’aime expérimenter de temps à autre de nouveaux tracés, de nouvelles approches d’un même site. De même, les expériences et émotions partagées varient d’une famille à une autre, rendant ma vie d’ermite berbère ou de sauvage sahraoui subitement plus sociale et normale !

Je fais découvrir à ma façon le Maroc que j’aime, je convaincs de fuir celui que j’aime moins, je partage de façon inattendue aussi celui que je déteste et j’ouvre la porte et le cœur de notre petite famille à tous à nos Terrasses de l’Atlas.

Plutôt que de raconter le vécu de chaque séjour en notre compagnie, je préfère partager avec vous quelques clichés souvenirs qui en diront bien plus long probablement…

Les 4 villes impériales en 4 étoiles

Pour les amateurs de culture et d’architecture, Hors Circuit propose à présent un tour des villes impériales en deux semaines pour avoir largement le temps de bien les découvrir.

Dans le plus pur esprit Hors Circuit, c’est-à-dire en circuit sur mesure et en individuel, avec voiture et chauffeur, entièrement à votre rythme : en-dehors des trajets imposés pour gagner les étapes suivantes, vous organisez vos journées comme vous l'entendez de façon à vous permettre de visiter ce qui vous intéresse. Le chauffeur est là pour vous véhiculer où vous le souhaitez, pour faciliter vos démarches, pour éventuellement vous conseiller si vous le souhaitez et pour servir de compagnon de voyage. Il ne vous emmènera pas dans des boutiques, ce n'est pas le genre de la maison ! Comme vous voyagez seuls, vous avez toute latitude et ne dépendez de personne d'autre.

A partir d’hébergements très confortables, vous pourrez visiter les sites incontournables tels que la mosquée de Hassan II à Casablanca, la médersa Ben Youssef à Marrakech, les tanneries de Fès, le grenier à grain Moulay Ismaïl à Meknès, les ruines romaines de Volubilis, la kasbah des Oudaïa à Rabat et bien entendu les souks dans les médinas.

Vous trouverez le descriptif complet et les prix sur notre site www.horscircuit.fr .

Des dromadaires qui ont les boules !

Alain est revenu une nouvelle fois au Maroc en confiant à Hors Circuit le soin de concocter un circuit attractif pour son petit-fils de dix ans qu’il comptait emmener avec lui hors des sentiers battus.

Sur notre recommandation, tous deux ont décidé d’atterrir au cœur du Sahara côtier et de démarrer leur périple par notre Camp Bédouin, avant de regagner nos Terrasses de l’Atlas pour un contraste saisissant entre désert et montagne.

Le bivouac sauvage dans les dunes jouxtant notre camping et la balade en barque sur la lagune de Naïla resteront gravés dans les mémoires. Avec certes l’enterrement dans le sable et le feu de camp, mais surtout la venue de ce troupeau de dromadaires qui se sont invités à la partie de boules endiablée qui avait lieu entre Morad (représentant du Maroc), Alain (allez la France !) et Emile (jouant pour l’Allemagne)… Ou bien était-ce l’odeur alléchante de leur congénère embroché et prêt à griller qui les a attirés sur les lieux ???